Experteam : L'industrie et la construction à la peine
ExperTeam Maroc, vente et location de terrains vente et location de batiments industriels, de stockage, de production ExperTeam Maroc, vente et location de biens industriels, usines, entrepots, terrains ExperTeam Maroc, vente et location de biens industriels et résidentiels

Actualités


L'industrie et la construction à la peine


L'industrie et la construction à la peine

 

Pénuries de plastique, de ferraille, de bois: après le choc du Covid-19 qui a désorganisé les chaînes d'approvisionnement mondiales, de plus en plus de produits "critiques" manquent dans plusieurs secteurs industriels, entraînant des hausses de prix et freinant les usines et les chantiers.

En France, trois filières sont très affectées comme clientes: l'automobile, l'agroalimentaire et le bâtiment, selon la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher. Trois autres le sont en tant que fournisseurs: l'électronique, souffrant notamment de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, la métallurgie et la chimie.

Conséquence: une forte augmentation des prix, de 6% sur l'emballage et de 50% à 80% sur l'acier et l'aluminium selon la ministre après une réunion avec les industriels mercredi.Premier secteur touché, celui des semi-conducteurs, où quelques géants, notamment à Taïwan, font face à une explosion de la demande mondiale.

Dans l'automobile, cette situation va retarder ou annuler la production d'"un million de véhicules au premier semestre" dans le monde dont 300.000 en Europe, a-t-elle dit.

Les tensions sur l'acier, où les prix sont passés de 500 euros la tonne à 900 euros la tonne en quelques mois, font craindre un freinage de la reprise cette année à la Fédération des Industries Mécaniques (FIM), qui réunit environ 3.000 entreprises.

Depuis septembre, 273 projets de relocalisation ont été financés à hauteur de 462 millions d'euros d'aide publique, permettant la création de 11.500 emplois et la pérennisation de 27.500 emplois, selon la ministre de l'Industrie.

Au total, sur l'enveloppe de 850 millions d'euros prévue d'ici septembre 2021, il reste près de 400 millions d'euros à distribuer.

Retour